2006/04/12

Suis-je trop émotive ?


Je me confesse, je suis définitivement réactionnaire aux bourdons géants. Ces engins qui survolent une « scène » de crime m’affolent. J’ai dû, dans une autre vie, périr dans un hélico pour avoir une telle émotion quand je vois ces grosses bibittes.

Cela dit, ce soir, je m’installe dans mon « lasy-girl », devant mon téléviseur pour écouter Patrice Lécuyer. L’émission terminée je pitonne d’un poste à l’autre pour arriver tout à coup sur la vue aérienne d’une école secondaire que je reconnais, l’école secondaire d’Oka.

Hop! un petit coup sur le volume, je suis curieuse de la nouvelle.
Un drame, des élèves qui menacent de fusillade un ou des professeurs à l’intérieur de l’école… du moins je crois, je n’ai pas tout entendu, je suis atterrée. Tout de suite je me rappelle que plusieurs de mes connaissances enseignent encore à cette école, je suis inquiète… Je pense à Columbine.

Dans ma mémoire j’entends le battement sec de l’hélico, il me vient des images d’octobre 70, de la crise d’Oka à l’été 90, j’étais là ça ce passait chez-moi...

Tout à coup, dénouement … des élèves commencent à sortir tranquillement, on voit les autobus en rangées dans le stationnement et j’entends le reporter annoncer que finalement tout semblait rentrer dans l’ordre… Quelle mise en scène et surtout quel spectacle raté pour le diffuseur. Imaginez si il y avait réellement eu fusillade – TVA aux premières loges de la nouvelle. J’aime mieux ne plus y penser et vite que l’émission l’Épicerie arrive pour me changer les idées.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home