2007/04/23

Gros plan sur un bout de tissu

Dans nos débats sur la place publique, ceux de nos chaumières, à la une des journaux et plus particulièrement encore cette dernière fin de semaine, le port du voile soulève encore les passions.


Photo tirée d'un article sur le site de LCN

Pourquoi tant de discussions sur ce sujet ?

Parce que nous, les femmes (et certains hommes aussi), savons que le port du voile a bien plus qu'une signification religieuse comme le prétendent les leaders religieux. Le voile a une portée sur le plan religieux, sur le plan politique mais surtout sur le plan sexuel.

C’est clair, plus il y aura de femmes voilées sur la planète plus le nombre de membres grossira et deviendra visible plus l'Islam démontrera au monde entier sa puissance démographique. N’est-ce pas là une portée politique ? Qu'on le veuille ou non, les forces qui animent la pensée religieuse sont toujours politiques.

Depuis toujours, on essaie de nous faire croire que dieu un être infini et immatériel a demandé aux femmes de se vêtir de telle façon sur terre. Comment peut-on croire une histoire pareille. Un dieu dit tout-puissant affirmant que la femme, l’être qu'il a créé, est un être de péchés et que pour empêcher le péché elle doive se couvrir la tête.

Voyons donc, tous ces rites religieux, viennent des hommes, des hommes incapables de ce contrôler devant la femme. Ces rites sont des inventions humaines pas des inventions divines. Ces inventions marchent . Alors pourquoi changer quand on conserve le pouvoir par la peur… Ainsi, en gardant la femme dans l’ignorance, en entretenant une foi aveugle, ils arrivent à les faire se sentir, sans le voile, comme un déchet sexuel. Elles n’ont alors d’autres solutions que de cacher leur tête et leur visage pour se protéger des hommes et obéir à leur dieu.

Si ce n’est pas de la répression sexuelle ça qu’est ce que c’est ? Si ce n’est pas de la haine des femmes ça qu’est-ce que c’est ?

On est loin du bout de tissu inoffensif . . . dans un tournoi de taekwondo...

On est loin du choix de porter le hidjab de cinq jeunes musulmanes...

Ha oui, quel âge avaient-elles déjà ? entre 8 et 12 ans. C'est jeune pour faire un tel choix.

2 Comments:

At 7:44 AM, Blogger Fille aînée et soeur d'Elle said...

Je partage tout à fait ton point de vue et je me questionne sur ce point: Comment se fait-il qu'une Québecoise, libre et vivant dans une province, un pays libre, pacifique et ouvert d'esprit, puisse décider de se voiler le visage pour endosser la religion musulmane??!
Je comprend la recherche spirituelle de sa démarche car on s'accroche à ce qu'on peut mais pour moi, c'est de reculer de plusieurs pas que de CHOISIR le port du voile quand au bout du monde on se révolte pour s'en défaire à jamais... c'est un non sens... vraiment!

 
At 6:52 AM, Blogger Amourable said...

On parle de symboles imposés par l'homme! Ex. Le voile, burka et autres.
Qu'en est-il ,ici, du far à joues, mascara, rouge à lèvres, talons hauts, bas de nylons... Ne sont-ils pas aussi des symboles imposés par l'homme. En quoi diffèrent ils du voile.
Les femmes du monde entier sont affablés par des ornements imposés par l'homme alors jettons y un regard critique et non émotionel.

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home