2006/07/31

Saoul ou fatigué - choisissez !!!

"Y a-t-il un pilote dans l'avion?" Vous avez vu ce film des années 80 ?

Seulement quand on prend l'avion, on rigole moins que dans ce film. La plupart des voyageurs ont souvent une petite, voire une grande appréhension quand ils doivent prendre l'avion . Il est vrai qu'une fois dans les nuages on doit faire confiance au pilote. D'où la nécessité du bon état de santé de ce dernier.

Il y a quelques jours, un pilote américain a été intercepté à l'aéroport Montréal-Trudeau par les douaniers américains parce qu'il dégageait une forte odeur d'alcool et ne semblait pas en mesure de piloter.

En Inde, en avril dernier une dépêche en provenance de Bombay nous apprenait qu'un pilote a été suspendu pour état d'ébriété alors qu'il s'apprêtait à "prendre les commandes d'un avion transportant cent personnes". En Inde, le règlement stipule qu'il est interdit de boire de l'alcool dans les douze heures précédant un vol.

Aux États-Unis, un pilote français raconte dans son journal : "La réglementation nous empêche d'avoir une goutte d'alcool 12 heures avant nos vols, mais elle autorise les compagnies à exploiter leurs pilotes jusqu'à 16 heures d'affilées, malgré les nombreuses études qui ont prouvé qu'un pilote fatigué peut être plus dangereux qu'un pilote saoul."

Donc même réglementation en ce qui concerne l'alcool, mais autre préoccupation majeure, les horaires de fous.

Vous sentez-vous rassurés ?

Quelle différence y a-t-il entre un pilote fatigué et un pilote saoul ?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home