2006/07/14

Fière, très fière de Maxime

Notre locataire est la tante de Maxime et elle en est très fière. Aujourd'hui Maxime est en visite chez elle pour la fin de semaine. Maxime c'est un jeune homme originaire de mon village. Il poursuivait cette année ses études secondaires dans une école de Sept-Iles.

Je conviens avec vous que jusqu'ici il n'y a rien d'original à cela, mais il y a plus. Maxime vient de recevoir, avec sa collègue Mylène, deux des plus hautes distinctions accordées au pays lors des finales provinciale et canadienne d’Expo-Sciences Bell, édition 2006.
lire ici

Plus précisément il s’est mérité, avec Mylène, le premier prix Bell accordé au gagnant des 100 projets présentés dans les catégories secondaire, collégiale et universitaire lors de la finale provinciale tenue à Sherbrooke et la médaille d’argent lors de la compétition canadienne tenue à Saguenay quelques semaines plus tard. Ces hautes distinctions lui ouvrent la voie pour la compétition internationale d'Expo-Sciences qui sera tenue à Durban, en Afrique du Sud en juillet 2007.

Plusieurs récompenses sont assorties à ces prix dont le plus important, ses frais de scolarité assumés par le réseau des Universités du Québec jusqu’au doctorat.

Leur projet primé, intitulé « Le jardin de Kyoto » tend à démontrer qu’une des composantes des feuilles de la rhubarbe, l’oxalate de sodium, peut dégrader les chlorofluorocarbones (CFC) nocifs pour la couche d’ozone et réduire les gaz à effet de serre.

Je comprends maintenant la grande fierté de notre locataire.

1 Comments:

At 8:11 AM, Blogger Accent Grave said...

Que voilà un magnifique prix! Des études supérieures payées! Wow! Ça vaut pas mal plus qu'une médaille ça. C'est ainsi qu'il faut encourager nos jeunes, pas seulement les meilleurs mais aussi ceux qui se surpassent eux-mêmes, ceux qui surmontent un handicap, ceux font montre d'attitudes ou d'aptitudes particulières, ceux qui n'ont pas la vie facile aussi.

Un prix comme ça, c'est mieux qu'un voyage à Disney Land! Il faut encourager nos jeunes à poursuivre leurs études jusqu'au bout. Le succès de notre société dépend en grande partie du niveau scolaire atteint, peu importe ce que l'on fait pour gagner sa vie.

AG

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home