2006/05/20

Un livre qui a changé ma vie ...

C'est une journée comme tant d'autres, à une période assez houleuse de ma vie. Ma seule évasion, la lecture. J’entre à la bibliothèque, je tourne à gauche en entrant. J'aperçois, sur le rayon, un livre qui n'est pas au même niveau que les autres, un peu en retrait. Il attire mon attention, distraitement je le prends, le tourne, en lis le résumé. Je ne connais pas l'auteur, Madeleine Chapsal. Je le garde, me promène, le dépose sur le comptoir, l'oubli et m'assois pour lire en face du présentoir de revues.

À la fermeture, la préposée ramasse le livre que j'emprunte et au passage prend aussi un autre livre sans que je m’en aperçoive. Arrivée à la maison, il y a deux livres dans mon sac, le livre que j’ai choisi et un autre livre « Oser écrire » de Madeleine Chapsal.

Il faut croire que je devais à tout prix lire ce livre. Je l’ai lu et à l’époque cette lecture a changé ma vie.

J’ai retrouvé, dans mes carnets, quelques mots tirés de ce livre :
" Par bonheur, je disposais de l'instrument: l'écriture, [...] la plus formidable machine à transformer le vécu, le réel, la douleur en autre chose. [...] Mon territoire, c'est "l'exil". Si je le mets entre guillemets, c'est qu'en apparence il n'y a pas plus enraciné que moi. Mais je prends très vite mes distances par rapport aux lieux, aux modes, aux idées reçues. Je suis d'ailleurs. Née comme ça. Je m'absente tout le temps de là où je suis. Même ici, en ce moment, à tracer ces mots, je me sens au-dehors. [...] A tout prendre, j'aime cette idée d'être folle - le monde jugé raisonnable, en fait si destructeur, si meurtrier, ne me convient pas. En revanche, l'idée que l'écriture est un acte de fuite, de protection contre la folie, une folie en elle-même, une contre folie me va tout à fait. "^

Et vous, avez-vous une lecture qui a bouleversé votre vie ?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home