2007/01/05

La guerre ou le maintien de la paix ? Le dilemme des réservistes

Selon le colonel Hébert des Forces Armées Canadienne, la différence entre un soldat régulier et un réserviste est que le soldat régulier a l'obligation de servir et que le réserviste a toujours le choix de servir ou non. Cependant dit-il, le gouvernement pourrait, le cas échéant, voter une loi qui obligerait le réserviste à servir. Ouppsssss!!!!!!!!!!

Il y a en ce moment une dizaine de réservistes du Québec déployés en Afghanistan. Ça veut dire que ces dix réservistes ont fait le choix d’aller au front. Aujourd’hui on annonce que 1080 réservistes de l’Est du Québec sont arrivés au centre d’entraînement Shelby au Mississipi pour apprendre à faire la guerre comme s’ils étaient en Afghanistan.

«Ce n'est pas un exercice préparatoire à l'Afghanistan. C'est un exercice qui est dans un cycle normal d'entraînement» affirme le colonel Hébert.

J’y pense, l’Est du Québec c’est la Côte-Nord. Se pourrait-il que le « chum » de la secrétaire de mon « chiro » de Sept-Îles soit parmi ces réservistes en entraînement ?

Si j’étais réserviste de l'armée canadienne et que la raison de mon engagement était de pouvoir venir en aide aux autorités civiles en cas de sinistre, je m’inquièterais.

… Et si le gouvernement votait cette fameuse loi....

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Home